APPEL A MANIFESTATIONS D’INTERET : Mise en place d’une chaîne d’avitaillement maritime et de distribution terrestre de GNL en petites quantités depuis le port de Dunkerque

Le 21 Novembre 2012, la Commission Européenne a modifié la directive de l'Union Européenne 1999/32/CE sur la réduction de la teneur en soufre de certains combustibles liquides (Directive Soufre) en application de l'annexe VI de la Convention internationale MARPOL (Marine Pollution). Cette nouvelle directive introduit l'abaissement des taux d'émissions de soufre des navires à 0,1% dans des zones spécifiques dites SECA (Sulphur Emission Control Area - zones de contrôles des émissions de soufre : Baltique, Manche et mer du Nord), au 1er janvier 2015 et pour l'ensemble des eaux à 0,5% en 2020 ou en 2025.

 Pour répondre à ce renforcement de la réglementation, l’utilisation du GNL (Gaz Naturel Liquéfié) comme carburant pour les navires, en remplacement du fuel, constitue l’une des solutions les plus sérieuses et durables pour les armateurs. Le GNL est une source d’énergie abondante, entièrement exempte de soufre, qui n’émet pas de particules et permet de réduire les émissions d’oxyde d’azote et de CO2 sur lesquelles un renforcement de la réglementation est également à l’étude.

 L’utilisation du GNL comme carburant marin oblige toutefois à la structuration d’une chaîne d’approvisionnement entièrement nouvelle dans les ports de commerce.

 Avec un terminal méthanier en cours de construction, le port de Dunkerque se trouve idéalement placé pour desservir à la fois ses futurs besoins en matière de soutage et potentiellement alimenter des ports voisins. En 2015, Dunkerque sera le premier port à l’entrée de la zone SECA et le dernier port à la sortie à disposer d’un terminal méthanier sur la route des navires transocéaniques.

 Dans ce contexte, le Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD) a d’ores et déjà engagé un programme d’études, avec le soutien financier de l’Union Européenne, sur les différentes possibilités d’avitaillement des navires en GNL à partir de Dunkerque, en considérant à la fois les aspects économiques, techniques, environnementaux et réglementaires.

 Enfin, le GPMD, en tant que gestionnaire du domaine portuaire, dispose de réserves foncières adaptées à l’implantation des nouvelles activités correspondantes et pouvant accueillir les ouvrages et installations maritimes et terrestres nécessaires.

 L’Appel à Manifestations d’Intérêt (AMI) lancé par le port de Dunkerque aura pour objectif :

 - d’identifier les acteurs susceptibles d’être intéressés par la mise en place d’une chaîne d’approvisionnement des navires en GNL comme carburant marin et plus généralement de distribution de GNL en petites quantités,

 - de connaître le positionnement de ces acteurs et leur implication potentielle dans la chaîne,

 - de sélectionner un ensemble d’acteurs en vue de réaliser, en association avec le GPMD, les actions suivantes :

  • mener les études opérationnelles permettant de structurer une chaîne globale de distribution de GNL en petites quantités,
  • préparer la mise en service et l’exploitation des installations nécessaires de chargement de GNL, tant sur des barges ou navires de soutage, que sur des citernes routières ou fluviales,
  • définir et mettre en place les structures émanant du groupement d’acteurs sélectionné chargées d’exploiter les installations de distribution réalisées.

Cette initiative s’adressera aux acteurs susceptibles d’apporter leurs compétences sur tout ou partie de ces activités, tels que :

 - les entreprises ou groupements susceptibles d’exploiter une installation de chargement de GNL, sur barge pour du soutage maritime et / ou sur camion pour de l’approvisionnement terrestre (navires à quai, industrie, péniches, station routière au GNL),

- les opérateurs de transport susceptibles de livrer du GNL pour l’avitaillement de navires par voie maritime ou terrestre, ou pour d’autres usages (industrie, station service routière, fluvial, …),

- les armateurs engagés dans une démarche d’adaptation de leur flotte à l’avitaillement au GNL, en réponse aux nouvelles exigences réglementaires sur les émissions de soufre, et intéressés par la mise en place d’une offre de soutage GNL à partir de Dunkerque,

- tout autre acteur susceptible d’intervenir sur le plan technique ou commercial dans la mise en place d’une chaîne globale d’avitaillement GNL à partir du port de Dunkerque.

Toutes les entreprises et opérateurs désignés ci-dessus seront invités, dans un premier temps, à faire acte de candidature. Ils seront ensuite invités à s’organiser de manière à constituer une chaîne de distribution complète, incluant l’exploitation de la ou des station(s), et à déposer un dossier de projet répondant aux attentes du GPMD.